Mes premiers pas en astro

J’ai toujours été fasciné par l’astronomie, la conquête spatiale, toutes ces découvertes scientifiques incroyables dont les résultats sont bien souvent au-delà de nos sens, voire contre nos sens. Mes premiers pas en astronomie remontent à l’adolescence où mon ami Olivier venait parfois chez mes parents avec son télescope pour un peu d’observation visuelle. De mémoire il devait s’agir d’un Newton de 114 ou 150 mm sur une monture équatoriale, non motorisée et sans goto bien évidemment ! Puis le temps des études de médecine, l’apprentissage de la chirurgie et mes premières années en tant que chirurgien « sénior » ne m’ont pas laissé de temps pour d’autres passions.

Le déclic

En 2014 une idée saugrenue m’est venue : « tu as toujours aimé l’astro, au final pourquoi ne t’y mets-tu pas ? ». Je savais d’emblée que je serais peu attiré par l’observation visuelle mais qu’en revanche la photographie m’intéresserait beaucoup. En mai 2014 je suis donc allé à la Clef des Etoiles à Toulouse me procurer mon premier setup : un C8 sur une EQ6… et en juin je faisais mes premières photos avec un APN Canon Eos 350d puis un 600d défilté par Richard Galli.
Côté associatif je me suis rapproché d’Arts et Astres, une association domiciliée à l’Observatoire d’Aniane. J’ai aussi participé à mon premier meeting AIP (Astro – Image – Processing) : un stage pratique d’astrophotographie.

Evolution du setup

En 4 ans mon matériel a considérablement évolué : j’ai acquis une lunette TS102 mm, un C11 EdgeHD, un RC8 GSO, un RC250 Astrosib, une lunette Astro-Physics 155 EDF, une monture AZ-EQ6, une Losmandy G11, une AP1100 et des caméras CCD. Vous trouverez les détails de mes setups actuels dans la page Matériel.

ALBE

Après un an, en 2015 j’ai décidé accompagné de bon nombre d’amis, de quitter Arts et Astres. Je ne me retrouvais guère dans les vraies orientations de cette association. J’ai donc rejoint la toute nouvelle ALBE : A la Belle Etoile, née de la passion et du dynamisme de mes collègues et amis ! A mes yeux il s’agit d’une vraie association d’astrams, qui partagent leur passion et la font partager au public. Je ne peux que vous la recommander chaudement !

Mon setup du Petit Borobia : AP155 sur AP1100, Moravian G4 16000
Cédric et Mikel à l'oeuvre sur la FSQ106 !

Perfectionnement en astrophotographie

J’ai eu la chance de participer à de nombreuses séances de formation au traitement d’image organisées par l’association AIP. Un grand merci à Nicolas Outters, Laurent Bourgon, Jérôme Rudelle, Frédéric Lambert, Georges Chassaigne et bien d’autres car je ne vous présenterais certainement pas d’images correctes sans eux ! Outre la progression technique, ces assemblées d’astrophotographes m’ont permis de nouer de vrais liens d’amitié avec des passionnés de toute la France, et même au-delà !

Création de la Deep Sky Team

Un autre évènement majeur a marqué ma vie d’astram : l’intégration d’une équipe, la Deep Sky Team, constituée de Cédric Thomas, Franck Jobard et Mikel Martinez et moi-même. J’ai eu la chance de pouvoir installer un setup dans l’observatoire de Cédric dans le sud Ardèche, le Petit Borobia, et de le piloter en remote. Il faut bien avouer que cela change la vie d’un astram que de pouvoir dormir pendant que l’observatoire robotisé se gère tout seul. Et c’est bien plus compatible avec ma vie professionnelle !

Premiers pas en spectroscopie

Ayant envie d’explorer de nouveaux sentiers, je me suis lancé en spectroscopie basse résolution avec un réseau Star Analyzer 100 puis avec un spectroscope Alpy 600 (Shelyak). Cette branche de l’astronomie est absolument fascinante. En tant que débutant j’ai pu participer en juillet 2018 à la Spectro Star Party qui se déroulait à l’Observatoire de Haute Provence. Ce stage m’a donné les bases pour bien débuter en spectro et m’a permis de rencontrer d’autres passionnés (mention spéciale à mon parrain Thierry Lemoult) et les énormes pointures françaises du domaine. Un stage à vraiment recommander…

Aventure Chilienne

Les sirènes du ciel austral nous appellent ! Les observatoires en remote de Deep Sky Chile sont une nouvelle opportunité d’installer du matériel là-bas. Avec un groupe d’astrams, Dave, Laurent et Jean-Michel nous avons décidé d’aller y poser notre setup (décrit sur la page Matériel). Yapuka poser !!